Incidence de l’ostéopathie sur l’asymétrie de puissance chez le cycliste

La puissance est un facteur clef dans le développement de la recherche pour le cyclisme . Même si les effets de la cadence sur l’asymétrie chez le cycliste ne sont pas encore entièrement compris, nous savons que cela entraine une fatigue musculaire et une perte d’endurance .

Le pédalage du cycliste dit « moderne » (avec cales) est composé de 4 phases dynamiques actives, avec des zones de moindre efficacité. Il est la résultante de la synergie de groupes musculaires agonistes et antagonistes ainsi que de muscles participant à la stabilisation du bassin . On note une importance de la coordination et de la mobilité du bassin et des membres inférieurs  pour développer une puissance importante.

Ainsi un déséquilibre de puissance en cyclisme peut connaître différentes origines: une composante de recrutement musculaire, une problématique d’influx nerveux , un trouble de la coordination  ou un point d’accroche articulaire.

La normalisation de dysfonction ostéopathique permet de retrouver un équilibre de puissance entre chacun des membres inférieurs et ainsi combattre une fatigue musculaire prématurée.

2 réactions sur “ Incidence de l’ostéopathie sur l’asymétrie de puissance chez le cycliste ”

  1. amsellem Réponse

    Bonjour.
    j’ais une tendinite du fessier en cyclisme.
    pouvez vous faire quelque chose.
    cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *